«

»

mai 14 2013

SOUTIEN AUX ASSIGNÉS DE LA RÉQUISITION DE SAINT GILLES

Plusieurs familles lasses d’être à la rue, lasses d’appeler le 115, souvent sans réponse ou sans hébergement, ont réquisitionné, par nécessité, une maison inhabitée depuis plusieurs années et destinée à la démolition dans un futur plus ou moins lointain, en vue d’un projet plus ou moins flou. 

Malgré le soutien des habitants du bourg qui se sont ardemment mobilisés pour accueillir dignement ces personnes, la mairie les a assignées en justice pour demander leur expulsion.

Droit Au Logement 35 soutient également ces familles qui se sont elles-mêmes prises en charge, alors que l’État, en lien avec les collectivités locales, se doit de les loger. Ce répit dans l’errance leur a permis de déstresser, de se soigner et aux enfants de fréquenter assidument l’école.

DAL35 ne cesse de dénoncer cette politique de logements laissés préférentiellement vacants, souvent pour de longues durées, alors qu’il y a tant de personnes à la rue.

DAL35 ne cesse de condamner cette politique d’expulsions systématiques sans relogement.

Vendredi 17 mai, jour de l’audience, nous viendrons le crier devant le tribunal ; L’État et les collectivités locales sont indignes et hors la loi ! Rejoignez-nous pour dénoncer cette politique de stigmatisation de la pauvreté, réclamer des délais pour ces familles et l’application de la loi.

SOYONS NOMBREUX

VENDREDI 17 MAI dés 8H45

DEVANT LA CITÉ JUDICIAIRE !

Ce même jour aura lieu également l’audience du Juge de l’Exécution que d’autres familles, occupant une maison appartenant à la mairie de Rennes, avec le soutien du DAL 35, ont saisi pour demander un délai supplémentaire suite à l’expulsion déjà ordonnée.