avr 16 2015

Coallia et ses basses oeuvres (suite)

Nous vous avions laissés au 9 février 2015 où une trentaine de personnes avaient empêché l’expulsion (selon Coallia, une remise définitive des clés, pas une expulsion!). On nous a signalé qu’un des enfants dormait à la gare ; nous sommes donc allés à l’appartement pour voir ce qui se passait : personne !   C’était le 1er avril, …

Lire la Suite »